Géothermie

Un choix audacieux réfléchi ! 

Géothermie : un choix écologique

Pour limiter ses dépenses énergétiques le Dragon d’Eau a fait le choix de la géothermie. Une décision audacieuse qui sert à la planète. L’économie d’émission de gaz à effets de serre réalisée chaque année par le Dragon d’Eau est, en effet, de 1000 tonnes de C02 (soit l’équivalent de 116 tours de la terre en voiture !). Propre, locale et disponible, cette énergie utilise la chaleur terrestre grâce à une pompe à chaleur qui ne nécessite que très peu de combustibles fossiles.

Géothermie : un concept économique

Au-delà des économies écologiques, le choix de la géothermie permet une économie financière évaluée à environ 60 % par rapport à une utilisation entièrement au gaz. Ce choix est apparu comme une évidence lors de la conception du projet du Dragon d’Eau.

Géothermie : un procédé convoité

Les piscines comptant parmi les équipements les plus énergivores, le Centre Aquatique Intercommunal Amandinois fait l’objet de toutes les attentions. L’un des premiers à se jeter à l’eau en optant pour la géothermie, le Dragon d’Eau est devenu une référence pour tous les projets de Centres Aquatiques de France !

Géothermie, comment ça marche ?

Pour amener l’énergie à la surface, l’eau de la nappe chaude contenue dans une roche accumulée dans la terre est extraite au moyen d’un forage. Le principe ? Deux puits, creusés pour capter et restituer l’eau chaude d’une couche de la terre. Le premier forage va puiser dans le sous-sol une eau à température naturelle proche de 14°C. La pompe à chaleur transmet une partie de l’énergie calorifique à l’eau du circuit de chauffage. Le second forage sert à réinjecter l’eau, avoisinant alors les 9°C, dans la même nappe du sous-sol : ce procédé ne consomme donc pas d’eau !

En chiffres

0
%

l’apport énergétique assuré par la pompe à chaleur.

0

l’économie réalisée chaque année grâce à la géothermie.

0

Tonnes de CO2
la diminution des émissions de gaz à effets de serre.

Menu